Sixième jour que nous sommes ici. Quatrième jour que les clowns travaillent sans relâche. Idée par idée, image par image, carton sur mousse, mousse sur bouteille et ça coupe, découpe, cutterise plastique et tissu pour former un décor, un espace, un ensemble. Le spectacle avance à grand pas. Les comédiennes en herbe et les clowns sont souriants, créatifs, et inventifs. Leur énergie mise au service de la scène nous transporte dans l’univers du moustique jaune.

Les marionnettes sont pratiquement terminées, les décors restent à fignoler et Papa Audy, comme il le dit, continue de mettre en scène et de créer.

Pischtou et moi, logisticiens, flashons les répétitions, préparons le terrain pour les représentations mais oh! Manque de pot, plus de batterie. Ni lui, ni moi n’avons plus d’énergie dans nos deux téléphones et nos 2 appareils-photos. C’est bien pour des logisticiens. Recharger!?! Oui quand l’élèctricité aura décidé de revenir.

LN

Bien sûr, depuis Deux semaines, elle n’est là qu’après 20h00 et il paraît que le 25 tout ira mieux, à la normale, espérons! Sinon je prends d’autres dispositions.

Starlette, la femme, maîtresse des lieux.